#StoryTime : comment j’ai atterri ici au Québec

Arrivée à ma quatrième et dernière année d’études en France, je me suis demandé ce que j’allais bien pouvoir faire de ma vie. Cela peut paraître bête, mais à 21 ans, je ne me sentais pas encore prête à me lancer dans le monde du travail et je sentais que je pouvais encore apprendre avant de chercher mon premier job. C’est là que la période la plus floue de ma vie a commencé, qu’est-ce que j’allais bien pouvoir faire? Fille au pair à Londres? Un PVT (permis vacances travail) en Australie? Un certificat aux États-Unis?

Bonne idée! Mais finalement non, les études là-bas sont beaucoup plus chères qu’en France et mon objectif n’était pas d’endetter mes parents. Mais je n’excluais pas l’idée de continuer mes études à l’étranger. Alors j’ai continué mes recherches, sur internet ou dans des salons étudiants, puis m’est venue l’idée du Québec. J’ai commencé à me renseigner sur les programmes en communications offerts à l’Université de Montréal et à l’Université du Québec à Montréal (UQAM). C’est là que j’ai réalisé que les universités québécoises avaient deux avantages très considérables : le niveau est excellent et comparable à celui des établissements américains et le prix des études est vraiment attractif, grâce à l’entente franco-québécoise qui fait bénéficier les étudiants français d’un tarif réduit.

Suite à mes recherches, j’étais enfin fixée et prête à envoyer mon dossier pour les programmes d’études supérieures spécialisées (D.E.S.S.) en journalisme et communication organisationnelle de l’Université de Montréal. Des semaines se sont écoulées avant de réunir tous les documents nécessaires : acte de naissance, diplôme du baccalauréat, relevés de notes officiels, etc. Une fois le tout bouclé, mon dossier était envoyé. C’était en octobre 2015. Et là, ce fut la plus longue période de stress de ma vie! Je doutais tellement de moi : et si je ne suis pas acceptée, je fais quoi après? Et si je le suis, est-ce que j’aurai le temps de faire mon visa? Je me posais beaucoup de questions auxquelles je n’avais pas de réponse. Alors j’ai attendu jusqu’en avril 2016 où j’ai enfin obtenu la décision de l’université : accepté au D.E.S.S en communication organisationnelle. Houra!

Sauf que là, panique, les choses se sont enchaînées : réservation du billet d’avion (aller simple), préparation des DEUX visas (un québécois, un canadien, je pourrai vous expliquer plus tard dans un autre article si vous souhaitez en savoir plus sur les procédures d’immigration au Québec) et les valises. Le point positif dans l’histoire, c’est que mon cheum (prononcé « tcheum », expression québécoise pour désigner mon petit copain) partait avec moi. On était donc deux cerveaux pour organiser le voyage de notre vie. Enfin, le 26 août 2016, c’est l’heure des aux revoirs déchirants avec la famille et les amis avant le décollage pour Montréal. Aujourd’hui, nous voilà installés depuis près d’un an maintenant, dans le joli quartier de Ville-Marie au cœur de la ville. Je ne regrette absolument pas notre choix, même s’il était difficile!

Certains de mes prochains articles parleront de notre vie ici, des différences avec la France et des préjugés sur le Québec. Si vous avez également d’autres idées, n’hésitez pas à me les faire savoir!

par Manon

Laisse ton commentaire ici!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s