#Voyage : plus je prends l’avion, plus j’ai peur!

Depuis mes cinq ou six ans, j’ai pris l’habitude de beaucoup voyager avec mes parents, dans le monde entier. J’ai parfois vécu de très longues périodes de vol, allant jusqu’à 12 heures consécutives! À cette époque, je n’avais pas peur, mais plus je grandis, plus je panique… À l’heure où vous lisez cet article, je suis en direction de l’aéroport pour m’envoler vers Las Vegas pour mon road trip entre amis tant attendu! Alors, pour éviter de paniquer inutilement et réussir à me détendre en avion, voici les trucs que j’ai prévu durant mon vol :

  • Lire mon guide touristique

Ça tombe bien, je n’ai pas eu le temps de le faire avant. Alors, ça sera le bon moment pour repérer les trucs à voir et les lieux touristiques incontournables. J’apprendrais des trucs sur la région et le temps passera plus vite jusqu’à l’atterrissage!

  • Planifier sa première journée

Quand on part entre amis, il est parfois difficile de se voir régulièrement pour planifier nos journées de A à Z! Alors comme j’aurai lu mon guide touristique juste avant, je serai maintenant capable d’identifier, avec mes amis, les trucs que l’on veut absolument faire le premier jour : va-t-on chiller au bord de la piscine, visiter la ville, jouer au casino? Les discussions sont ouvertes!

  • Écouter de l’ASMR

Si vous ne connaissez pas l’ASMR, vous devriez lire mon article à ce sujet. C’est une technique de relaxation qui m’aide vraiment à me détendre ou à m’endormir. Alors, j’ai prévu de télécharger en audio mes vidéos préférées pour pouvoir me relaxer durant le vol et qui sait, peut-être même m’endormir!

  • Faire des jeux

Avant chaque départ en vacances, j’achète plusieurs magasines de potins pour les lire au bord de la piscine ou dans l’avion. Mais, ce que j’aime le plus, c’est faire des jeux du type mots croisés, mots fléchés ou pire, sudoku pour bien me concentrer et oublier carrément que je suis dans l’avion. Ça marche carrément bien!

  • En dernier recours…

Il m’est arrivé une fois d’avoir si peur des turbulences que j’en ai pleuré. À ce moment là, j’ai serré très fort la main de mon copain qui a réussi à me rassurer. J’avoue que j’ai réussi à me calmer seulement quand les secousses s’étaient arrêtées. Mais de le voir calme, cela m’a fait du bien et je me sentais plus apaisée.

Cette fois-ci, j’ai de la chance, mon voyage ne durera que 6 heures, avec une escale à Toronto, entre Montréal à Las Vegas. Avec les activités que j’ai prévues et l’excitation, le voyage devrait passer plutôt vite. Mais vivement l’arrivée quand même!

par Manon

Laisse ton commentaire ici!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s